Test de Legacy of Kain – Blood Omen

Test de Legacy of Kain – Blood Omen

30 septembre 2020 1 Par Mugen

Le test a été réalisé sur PlayStation.

Après cette journée bien chargée me voici à la recherche d’un lieu où me reposer. J’avais le sentiment d’être suivi mais je n’y prêtais guère attention…

Moi, Kain, jeune noble natif de Coorhagen serait la proie de vils malfrats ? Cela me paraît bien improbable de plus je manie bien la lame et saurais me défendre s’il le faut.

J’entre dans une taverne dans l’espoir de satisfaire mon gosier, je me fis mettre à la porte comme un malpropre. Il paiera pour son arrogance ! Pas le temps de ruminer, la nuit approche et comme je l’avais senti des brigands en ont bien après moi, et avec eux, inutile de parler. Ils ne comprennent que la violence !

Bien qu’ils fussent nombreux grâce à d’habiles mouvements j’en abats un, puis deux. Soudainement une sensation de chaleur puis de froid m’envahi, je venais d’être transpercé… Un de ces brigands m’a pris à revers, à peine le temps de le réaliser qu’ils me tombent dessus.

Est-ce donc la fin ? Vais-je connaitre l’au-delà ? Je le jure, je me vengerais !

Voici donc comment débute la légende de Kain. Comme vous avez pu le comprendre, vous vous ferez (a)battre quoi qu’il arrive dans les premières minutes de jeu. Tout ça afin que Mortanius vous offre la chance que vous attendiez tant, celle de vous venger. Kain va s’empresser de la saisir, mais tout à un prix. Vous voici de retour parmi les vivants… En tant que vampire. Il est aisé de comprendre que les enjeux qui vont suivre seront bien au-delà de la vengeance de quelques brigands.


Dans le royaume de Nosgoth, trônent neuf piliers qui maintiennent l’équilibre. Le conflit, la nature, l’énergie, le temps, les états, la mort et l’équilibre qui maintient… l’équilibre entre les huit autres). Chacun de ces édifice a un gardien attitré. Il se voit octroyé des pouvoirs hors du commun et une longévité exceptionnelle en échange du dévouement qu’il devra montrer au pilier. La mort d’un gardien entraine la naissance de son successeur que les autres gardiens doivent trouver et former.

Un jour, avant la naissance de Kain, Ariel, gardienne du pilier de l’équilibre est assassinée. Lorsqu’il l’apprit, son amant, Nuprator, gardien du pilier de l’esprit entra dans une rage folle. Conscient que seul un autre gardien peut-être assez fort pour commettre un tel méfait il décida donc de les rendre fou grâce à son pouvoir. De ce fait tous les piliers ont été corrompus.

Kain fut attiré par le fantôme d’Ariel jusqu’aux piliers. Elle lui expliqua la situation. La mission de Kain est donc de tuer tous les gardiens afin de restaurer les piliers et l’équilibre de Nosgoth.


Legacy of Kain : Blood Omen est un jeu d’aventure/rpg doublé intégralement en français SANS sous-titres. Il faut bien tendre l’oreille pendant les discours pour ne pas rater de détail important.

Vous contrôlez donc notre vampire en vue du dessus, et voyez votre environnement immédiat (une pression sur L1 vous permettra d’avoir une vue élargie, en faisant cracher les poumons à votre psone qui verra les FPS chuter considérablement). Si le jeu en vue rapprochée est relativement beau, en vue éloignée ça se corse, et je vais attaquer tout de suite avec les quelques problèmes du jeu qui se rejoignent tous plus ou moins en un seul point : La TECHNIQUE !

Le jeu était-il trop ambitieux pour l’époque ? Mal optimisé ? Qu’importe ! Finalement le problème revient souvent, dès qu’il y’a plus de trois ou quatre protagonistes à l’écran ça rame très fort !

Tout cela couplé à des « loading » présent à tous les changements d’écran ou à chaque entrée dans les menus pour changer d’armes ou de sorts.

Cela aura vite fait d’agacer les plus pressés ou allergiques à l’ère PS1.

Le second défaut, lui est déjà bien moins pénible, il s’agit de la traduction écrite. Le jeu est complètement doublé en Français, sans sous-titres. Mais les menus sont en FRAnglais. Ce n’est pas très pénalisant car on reste sur des choses relativement simples, mais c’est tout de même surprenant.

Je n’ai pas pu effectuer de screenshot, alors on fait des photos a l’ancienne.

En revanche si vous arrivez à passer au-dessus de ces soucis le jeu révèle une grande profondeur pour 1996.

En effet les scénarios n’étaient généralement pas aussi développés ni le gameplay aussi fourni !

Côté jouabilité vous avez de nombreuses possibilités :

Vous pouvez attaquer à l’arme blanche (vous en trouverez différentes de puissance et effets différents tels que l’épée de feu qui calcinera vos ennemis, les haches qui vous permettrons aussi d’abattre les arbres, la massue qui sonnera vos adversaires et brisera les rochers…)

Sinon la magie sera votre alliée ! En effet quel piètre vampire vous seriez sans éclairs, contrôle mental, vision nocturne et bien pire encore.

De plus vous pouvez aussi attaquer à l’aide d’objets enchantés tels des cartes de tarot qui iront occire tous les adversaires présents à l’écran, ou encore un projectile tranchant à tête chercheuse, des zone de putréfactions seront aussi disponible !

Finalement vous pourrez métamorphoser en loup pour attaquer, en humain pour vous dissimuler, en chauve-souris pour les voyages rapides et en brume pour passer dans les endroits supposés inaccessible. 🦇

Cette multitude de mouvements et de possibilité permettent à Kain d’aborder certains donjons avec un angle différent. Jouerez vous la prudence en avançant pas à pas ? Ou essaierez vous d’attirer le plus de monde sur l’écran et de les corrompre avec un sort.

Une diversité bien rare à l’époque !

Votre quête vous mènera bien rapidement à restaurer le premier pilier qui vous octroiera un pouvoir vous permettant d’accéder à la suite de l’aventure et ainsi de suite. Si le monde en soi est ouvert dès le début du jeu. Les endroits vous seront inaccessibles tant que vous n’aurez pas les compétences nécessaires.

L’exploration est toujours récompensée dans ce jeu, en effet, 100 secrets sont disséminés à travers Nosgoth. Dans le menu vous trouverez votre progression. Il est possible d’aller rapidement restaurer les piliers en passant par la voie difficile, ou prendre votre temps et découvrir de nouveaux pouvoirs, de nouvelles armes, des immunités (tels que la résistance à la pluie, une force accrue…) dans les fontaines des âges.

Vous arriverez ainsi bien mieux préparés faces aux dangers que vous allez rencontrer. Le jeu en soi n’est pas très difficile dès lors que l’on prend son temps, et puis en tant que vampire vous vous régénérerez en buvant le sang de vos ennemis, c’est pour cela qu’il intéressant de les frapper jusqu’à ce qu’ils tressaillent, dans cet état avec un appui sur le touche vous dégusterez votre ennemi.

Si vous les frappez une fois de plus ils mourront et ne pourront pas servir de repas, au fil du jeu vous trouverez sinon des personnes attachées au mur, ce sont des repas gratuits si je puis dire, vous avez juste à appuyer sur rond pour vous restaurer une fois à proximité, mais si vous êtes dans une situation trop délicate, vous avez le sort qui vous permet de retourner à votre crypte et de vous reposer pour régénérer une partie de votre barre de vie, en échange de devoir refaire tout le chemin pour revenir où vous étiez.

Sinon, rien n’empêche d’aller visiter un ou deux villages la nuit, notamment celui où vous avez été tué… La vengeance vaut bien un p’tit détour pour restaurer sa santé non ?

Coucou, vous vous souvenez de moi ?

Tout au long de l’aventure vous trouverez aussi des fioles de vie qui agrandirons votre conteneur de santé ainsi que des conteneur à magie vous permettant dans lancer plus de sort avant de se retrouver à sec. Pour régénérer la magie, vous pouvez soit attendre qu’elle se restaure lentement en marchant ou revenir dans un lieu où vous avez tué les ennemis ils réapparaîtront sous forme spectrale, et boire leur sang spectral de couleur bleue restaurera votre magie.

Technique

Les graphismes quant à eux sont un peu brouillons je trouve en vue éloignée (et font sacrément ramer le jeu). En vue rapprochée tout est plus détaillé et fluide, cependant vous verrez beaucoup moins loin et anticiper deviendra vraiment plus dur.

Côté musique il n’y a aucune fausse note, l’ambiance gothique est bien retranscrite, les bruitages sont excellents aussi mais le mixage audio est complètement à côté de la plaque, c’est-à-dire que le musique et les bruitages seront audibles normalement mais les voix sont ridiculement faible, et vu que les sous-titres ne sont pas présents, gardez la télécommande proche de vous pour les cinématiques sous peine de rater quelques éléments.

Le doublage lui oscille entre le parfait et le parfaitement ridicule c’est surprenant, les commentaires de Kain in-game sont vraiment avec toujours juste, en revanche dans les cinématiques c’est un peu moins bon surtout la voix de certains mais pas de quoi bouder notre plaisir !

Pour revenir au gameplay le jeu inclus un cycle jour/nuit et avec votre condition de vampire vous perdrez progressivement de la vie au fil de la journée et vous serez plus faible, alors que la nuit votre force est à son maximum vous tuerez les ennemis plus facilement.

De même l’accès à certains villages vous seront interdits ou tout du moins vous devrez affronter les gardes pour y entrer à moins que vous ne ressembliez à un humain, qui vous permettra de dialoguer brièvement avec vos non-congénères. D’ailleurs il semblerait que certains passages ne s’ouvrent que les soirs de pleine lune, car le cycle lunaire est de la partie.

Vous trouverez aussi plus ou moins régulièrement des points de sauvegarde vous permettant en plus de reprendre d’où vous en étiez de savoir depuis combien de temps votre aventure a commencée.

Point de sauvegarde !

Venir à bout de l’aventure ne sera pas chose aisée et il faudra vous accrocher, comptez entre 20 et 30h la première fois sans solutions/guide, ce qui est plus qu’honorable pour un jeu de 1996

Vous l’aurez compris nous sommes face à un grand jeu, mais je comprends aisément que tout le monde ne soit pas conquis ou ait envie de le refaire s’il ne l’a pas connu à « l’époque » mais il serait dommage de passer à côté de la genèse d’une saga aussi grande à cause des lacunes techniques.

Les plus

  • Cette histoire, cette profondeur !
  • Une bande son globalement bonne
  • Les possibilités diverses et variées
  • Une aventure d’une trentaine d’heure

Les moins

  • La technique pas au point [Au secours le mixage audio !]
  • Les temps de chargements
  • La traduction écrite bancale

Accueil critique

Selon les agrégateurs de tests et plusieurs revues il s’en tire avec un 85% environ

CCC [Combien ça côte ?]

Bonne nouvelle pour les petites bourses, début 2019 vous pourrez vous procurer ce jeu en loose pour 10€, une version complète FR tourne aux alentours de 25€ cependant lisez le paragraphe du dessous – Sinon vous pourrez le trouver sur le PlayStation store pour 4.99€

Les Protips

Comme teasé juste au-dessus, le jeu est aussi disponible GRATUITEMENT sur abandonware.fr

Cependant il tournait avec Windows 95, dommage, MAIS, car sinon ça ne serait pas un protips, un patch est sorti mi-2018 le rendant compatible avec OpenGL et les PC récents, vous pourrez donc faire ce jeu en 60FPS/plein écran et surtout SANS les temps de chargements et bien plus beau que la version PSOne, elle est pas belle la vie ?

Quick Facts

L’histoire et l’univers de ce jeu appartiennent à Silicon Knight mais le jeu a été distribué par Crystal Dynamics et Activision, seulement la majorité de Crystal Dynamics a été absorbé par SquareEnix qui est en conflit sur les droits de ce jeu avec Silicon Knight ce qui explique que ce jeu est le seul de la saga à ne pas être disponible sur Steam ou Gog

Teaser…
Quelque chose me dit qu’on va encore parler de vampire…
Le cadeau bonux
Non, elle n’est pas fournie dans un paquet de lessive
Partager