Test de The Punisher

Test de The Punisher

10 mars 2019 0 Par Mugen

Quand j’ai commencé à sérieusement m’intéresser au Retro Gaming la PS2 n’était pas du tout rétro, entre temps j’ai eu le temps de participer à plusieurs site sur ce thème jusqu’à lancer le mien. Finalement je me rends compte que petit à petit j’ai des envies de rejouer à la PlayStation 2, car mine de rien le jeu dont nous allons parler à 15 ans maintenant ! Il est complètement Retro ! Chouette !

Nous sommes en 2005,  Max Payne est sorti il y a maintenant trois ans, et a honteusement pompé le script  du Punisher (et non du punaiser comme le suggère mon correcteur orthographique). Un vétéran du Vietnam rentre aux USA. Un jour il retrouve sa femme et son enfant assassinés par les voyous du coin, le système judiciaire ne s’en occupera pas, mais Franck Castle.

Notre jeu commence par la fin de celui-ci, finalement toute notre aventure est composée de flashbacks. Franck subit un interrogatoire par deux policiers et il va leur décrire dans le moindre détail ce qu’il s’est passé…

Nous commençons donc dans l’appartement de Franck qui servira de Hub, en effet nous avons accès aux différents menus pour lancer une mission, utiliser vos points pour acquérir des upgrades (plus de vie, meilleure précision, augmenter la taille des chargeurs…), voir les bonus du jeu, entrer un cheat code etc…

Les missions au nombre de 16 sont avouons-le assez répétitives, mais je pense que c’est inhérent à ce genre de jeu. En terme de durée de vie certaines missions durent une minute alors que d’autres peuvent atteindre la trentaine ! Généralement elles sont découpées en trois zones (où une sauvegarde est effectuée entre chaque) et ne font pas dans la finesse, beaucoup de gunfights avec des mises en scène inventives.

J’suis trop badass !

LA « grosse » feature du jeu réside dans les interrogatoires musclés menés par Franck !

En effet notre anti-héros ne fait pas dans la dentelle, quand il a besoin d’informations il va les chercher à la source ! Parfois vous verrez des ennemis avec l’emblème du Punisher au-dessus de leur tête, cela vous indique que cet adversaire possède des informations importantes !

Il ne faudra donc pas le tuer (enfin pas tout de suite) ni lui laisser l’occasion de s’échapper, si vous faites assez de dégâts parmi ses acolytes il se rendra. Il suffit de vous approcher de lui et d’appuyer sur suite à cela quatre modes « d’interrogatoires » s’offrent à vous :

  • Étranglement
  • Menacer de votre arme
  • Y aller à coup de poings
  • Lui faire observer le bitume

En fonction de votre choix vous devrez mettre la pression à votre adversaire en dosant avec les joysticks, si vous serrez trop fort lors de l’étranglement vous le tuerez et non seulement vous perdrez des points, mais vous n’aurez pas les informations de ce dernier vous rendant la tâche plus ardue ! Pareil si vous le menacez un peu trop « fort » avec votre arme de poing le coup risque de partir, et lui d’en pâtir !

Vous pouvez aussi attraper n’importe quel ennemi pour lui faire subir un interrogatoire, cela débloquera des covers des comics. Vous pouvez aussi vous servir des ennemis en questions comme boucliers. Pour pimenter un peu tout ça vous aurez aussi des « interrogatoires spéciaux » par là il faut comprendre des interrogatoires contextuels ! Imaginez qu’un ennemi possède des informations importante et que pas loin il y ait un aquarium avec des piranhas affamés, une petite association d’idées et vous pourrez envoyer votre adversaire nourrir les poissons !

À table !

Mécanique similaire vous aurez aussi des meurtres spéciaux, au-delà de tirer sur vos adversaires parfois une zone avec le logo du Punisher orange est disposée, si vous amenez un ennemi dans cette zone vous pourrez par exemple lui faire tester la résistance de la baie vitrée du 5eme étage ou bien tester la résistance d’un corps face à une presse hydraulique.

Généralement ces exécutions rapportent pas mal de points pour l’upgrade de votre héros à l’intermission.

Plus vous avancerez dans le niveau en étant diversifié (changement de type d’armes, divers types d’interrogatoires, exécution spéciales) plus vous engrangerez de points ! En sus si vous arrivez à abattre huit adversaires sans vous faire toucher vous obtiendrez un multiplicateur X2 (cumulable) histoire d’engranger un max de points ! Si vous refaites un niveau vous gagnerez l’écart de points positif entre votre dernier essai et le nouveau.

Il faut savoir que la médaille d’or est accessible uniquement en mode difficile !

Ça va éclabousser

Techniquement je suis assez mitigé, la réalisation de Franck rend bien, mais le reste est en deçà notamment pour les cinématiques. La maniabilité ne m’a pas enchanté (du tout) en effet la visée précise est plutôt mauvaise, doublé d’une localisation des dégâts hasardeuse, ainsi que certains gestes ne servant à rien (coucou le plongeon à la matrix).

Finalement on avance et on tire dans le tas ! J’n’ai pas grand-chose à dire pour la partie sonore du jeu, elle fait bien le boulot.

L’histoire, bien que banale est plutôt bien menée avec un twist appréciable, de plus vous serez amenés à rencontrer Nick Fury ainsi que La veuve noire, assez sympa quand on aime l’univers MARVEL.

Les plus :

  • Franck est bien modélisé !
  • Beaucoup d’armes
  • Les upgrades – Couverture de BD
  • Les actions contextuelles spéciales

Les moins :

  • Les décors se répètent tout le temps
  • Rythme lent par moment.
  • La maniabilité peut parfois faire criser.

Accueil critique

Un accueil mitigé lors de sa sortie, cependant les critiques des internautes sont sensiblement plus encourageante que celles de la presse spécialisée !


CCC [Combien ça côte ?]

Trouvé lors de mes dernières vacances dans un easy cash pour 4€ en complet.


Protips

Utilisez le nom de profil V PIRATE pour tout déverrouiller dès le début du jeu.


Quick Facts

Curieusement, le jeu s’en sort techniquement mieux sur PS2 que sur XBOX

Alternative

Alors dans le même style je pourrais vous conseiller de vous pencher sur Constantine ! Ou si vous voulez jouer la sécurité j’irais plutôt sur du Max Payne.

Partager