Header
userconnect logo ForumCollec
menu

Castlevania Harmony of Dissonance

Publié le 27/08/2019 par Hyiga

Castlevania HARMONY of Dissonance

HoD_Jaquette

 

Titre original : Castlevania: Byakuya no Concerto

Genre : Metroidvania

Date de sortie : 6 juin 2002 (Japon) - 16 septembre 2002 (États-Unis) - 11 octobre 2002 (Europe)

Développeur : Konami Computer Entertainment Kobe (KCEK)

Éditeur : Konami

"Le château ennuyeux"

Après un très bon accueil pour Circle of the Moon (qui fut un des jeux du line-up du Game Boy Advance). Konami a repéré le filon et sort environ un an plus tard le 11 Octobre 2002 sur le continent Européen un deuxième jeu Castlevania sur la portable. Castlevania : Harmony of Dissonance.
Notons aussi au développement un certain Koji Igarashi (aussi connu sous son pseudonyme IGA), scénariste et producteur de cet opus ainsi que plusieurs autres Castlevania, ce qui n'était pas le cas de Circle of the Moon.

Koji Igarashi

Toujours dans la veine d'un Symphony of the Night ou d'un Circle of the Moon, celui-ci se présente comme un Metroidvania où notre héros devra rechercher un tas d'objets différents afin d'accéder à de nouvelles zones tous reliées entre elles, donnant un léger aspect open world.
C'est l'opus que je trouve être le moins réussi des trois Castlevania sur GBA, il est l'heure de savoir pourquoi.

Le scénario de Harmony of Dissonance raconte l'aventure de deux protagonistes : Juste Belmont (qui a, je vous le donne en mille, le Vampire Killer) et son ami Maxim Kischine, qui, malgré des blessures dûes à une expédition, vont devoir s'aventurer dans un château qui pourrait très bien être celui du seigneur du mal : Dracula. La raison de leur dangereuse visite est de pouvoir sauver une amie commune : Lydie.

HoD_ingame1HoD_ingame2HoD_ingame3

Harmony of Dissonance démarre sur les chapeaux de roue, où peu après l'introduction du jeu, Juste Belmont, le personnage qu'on incarne se fait poursuivre par une armure géante et le seul moyen d'en réchapper est de rentrer dans ce château étrange. Après cela, grand classique : Il faudra explorer la zone afin de débloquer diverses améliorations dont pourra jouir notre Belmont et découvrir de nouvelles zones, tuer des monstres à la pelle afin d'augmenter son niveau et devenir plus puissant et... Faire beaucoup d'aller-retour !

Je voulais parler de ce point le plus rapidement possible car c'est celui qui gâche une grande partie du jeu si on ne le sait pas, il faut savoir que devant les Warp Zone, pour pouvoir se téléporter, une simple pression du bouton "BAS" permet de voyager entre les différentes téléporteurs de formes rondes du jeu, je le précise car j'ai passé l'entièreté du jeu à me taper des longs aller-retour vraiment pas amusants alors que si j'avais la connaissance d'une telle chose, Harmony of Dissonance aurait été moins frustrant et ennuyeux...

HoD - Chateau

La maniabilité de Juste Belmont est correcte, je le trouve personnellement un peu lunaire dans ses sauts et lorsqu'on brandit son fouet en l'air, on ne peut plus mouvoir celui qu'on incarne dans une des directions horizontales, on se prend beaucoup de dégâts à cause de ce choix d'inertie étrange, après cela, Juste se contrôle à merveille et pouvoir dasher avec les gâchettes L et R rendent les déplacements beaucoup plus rapides (et heureusement).

HoD_Sauvegard

On a notre classique barre de vie qui se vide à chaque coup reçu et on décède si elle se vide complètement (voilà, cette information servira à ceux qui n'ont jamais joué à un seul jeu-vidéo de leur vie). Mais aussi une barre de mana, j'y reviens juste après ainsi que les cœurs servant de "munitions" à notre arme secondaire, on a le classique couteau extrêmement connu pour n'avoir aucune utilité, la croix permettant de lancer une croix (logique) et infligeant pas mal de dégâts tout en revenant en arrière après un petit laps de temps, ou encore un poing doré pouvant infliger des multitudes de coups de poing à la gueule de l'ennemi en criant "Ora ora ora !!!" qui rappellera Jojo's Bizarre Adventure.

HoD - ingame4

Parlons donc de cette barre de mana, Juste pourra récupérer divers livres de sorts (Spellbook) qu'il pourra équiper ou non, qui influenceront l'arme secondaire utilisée, ne les négligez pas, certains combos sont tellement dévastateurs que les utiliser contre les boss rendent ceux-ci super faciles. Et donc au lieu d'épuiser votre réserve de cœurs, vous utiliserez votre mana et si vous en avez plus assez, vous serez obligé d'attendre qu'elle se recharge, ou de se déséquiper d'un livre et de repasser à l'arme secondaire classique.

La difficulté du titre a été revue à la baisse, Harmony of Dissonance est rarement frustrant, Juste perd moins d'HP que Nathan dans Circle of the Moon et l'apparition des magasins pourront aider le joueur à s'équiper de meilleurs pièces s'il galère un peu trop en échange d'une somme d'argent. On a des points de sauvegarde assez souvent et les pouvoirs à fusionner sont parfois tellement puissants que les ennemis ne font pas long feu. C'est parfois un peu trop facile par moment. Des combats de boss plus tordus auraient peut-être été la bienvenue, mais je pense qu'entre un boss facile ou les deux dragons zombis épuisants à tuer dans Circle of the Moon, j'ai fait mon choix. En parlant de boss, notons qu'on en trouve en plus grande quantité et plus fréquemment que le précédent opus.

HoD - ingame5

Harmony of Dissonance partage pas mal de similitudes avec Symphony of the Night, surtout d'un point de vue visuel, le halo bleuâtre que dégage Juste Belmont quand il se déplace, la potion arc-en-ciel permettant d'augmenter notre santé maximale étant exactement la même que sur SotN ou encore les téléporteurs en forme de serrure qui sont repris eux aussi de l'opus PlayStation 1. Les graphismes sont le point fort du titre, les environnements sont plus variés que Circle of the Moon avec un nombre d'ennemis assez impressionnant (et moins de monstres avec une nouvelle couleur et une attaque inédite pour faire croire à un semblant de diversité comme avec Circle of the Moon). Les animations de notre héros bien qu'encore un peu simpliste sont plus réussis et le tout forme une expérience plus agréable visuellement à parcourir que CotM, une bonne évolution donc.

Comparo1

Comparo2

Par contre la bande-son... C'est dingue, mais c'est pourtant un des points forts d'habitude dans les Castlevania, mais au contraire cette fois, c'est le gros point noir de Harmony of Dissonance, les musiques ne sont pas du tout marquantes alors qu'une tonne d'OST l'étaient dans Symphony of the Night et Circle of the Moon. Et il n'y a pas que ce problème, on a l'impression d'avoir des musiques beaucoup moins "complexes" que l'opus précédent, d'avoir reculé même d'une génération tellement l'OST du jeu est simpliste. Je ne vais pas macher mes mots, la bande-son de Harmony of Dissonance est médiocre.

Castlevania : Harmony of Dissonance prend environ une dizaine d'heures à boucler à 200% avec la bonne fin (il y en a trois différents selon certaines conditions à remplir) et même si c'est le plus long à se finir des trois Castlevania GBA, c'est aussi celui-ci qui traîne le plus en longueur à cause de ses aller-retour tout bonnement insupportables. Je vais même être honnête, je me suis arrêté à 196% car je n'avais plus envie de parcourir tout le château afin d'explorer les derniers tableaux. L'exploration risque de très clairement en rebuter plus d'un…

Les plus :

  • Un certain plaisir de jouer à un Castlevania "Metroidvania".
  • Le bestiaire est plus varié.
  • Les livres de sorts apportant de la nouveauté pour les armes secondaires.
  • Difficulté rabaissée...
  • Graphiquement sublime.
  • Les diverses fins.

Les moins :

  • Exploration vraiment moins amusante que les autres opus, le problème étant le deuxième château dont le level-design ne change pas trop par rapport au premier
  • Aller-retour... et encore plus d'aller-retour...
  • Juste est un peu flottant lors de ses sauts.
  • ... mais peut-être un peu facile.
  • Une bande-son oubliable et en retard sur son temps... une régression 

AVIS GLOBAL : 13/20
Castlevania : Harmony of Dissonance est pour moi clairement le mouton noir des Castlevania "Metroidvania", l'exploration est vraiment peu amusante à cause des aller-retour extrêmement fastidieux et l'OST du titre vraiment bâclée et faisant pâle figure comparée à Circle of the Moon (sorti un an avant). Reste tout de même un gameplay sympathique typique de ce genre de Castlevania et des graphismes gothiques très réussis. Mais ce n'est clairement pas un opus que je recommande à tout le monde...


Réagissez sur le forum

Anecdotes
Anecdote !

Conker's Bad Fur Day

Saviez-vous que dans Conker's Bad Fur Day, si vous restez immobile un certain temps Conker va sortir son Game Boy et jouer, vous ne verrez pas à quoi il joue, mais si on tend l'oreille vous pourrez reconnaitre Killer Instinct sur Game Boy, un autre jeu du même développeur.

Conker's Bad Fur Day - Game Boy Color